Labellisé une première fois en 2014, nous avons le plaisir de vous annoncer que l’Intergroupe DIALOG  (Dialogue Intergroupe pour la personnALisation de la prise en charge en OncoGériatrie) a été confirmé dans sa mission par l’INCa en 2017 et ouvre enfin son site web.

Comme son acronyme le signifie, DIALOG rassemble le groupe coopérateur GERICO fondé en 2002 et dédié à la recherche clinique en oncogériatrie à Unicancer, et le réseau des Unités de Coordination en Oncogériatrie (UCOG) hébergé par la Société Francophone d’Onco Gériatrie (SoFOG) créée en 2011. Il se situe ainsi au carrefour de deux mondes de recherche, celui de l’oncologie et celui de la gériatrie.

Le premier objectif de DIALOG est de stimuler et favoriser la recherche clinique en oncologie pour la population âgée, où l’incidence des cancers et la mortalité liée au cancer sont croissantes, résultant du vieillissement général de la population et de mécanismes favorisant parfois la carcinogénèse.

Paradoxalement, les innovations stratégiques thérapeutiques et biotechnologiques restent développées en priorité (> 90%) dans la population adulte plus jeune, ou sans limite d’âge mais alors avec une telle sélection qu’ils s’éloignent beaucoup de la population réelle traitée. Malgré l’adéquation potentielle des nouvelles stratégies de médecine de précision ou personnalisée (dont on attend un index thérapeutique plus élevé) à la population âgée (plus à risque d’effets secondaires), il persiste un manque crucial de données concernant la tolérance, l’ajustement et le bénéfice de ces mêmes stratégies innovantes chez le sujet âgé. En France, les plans cancers successifs ont permis d’augmenter les chiffres d’inclusion (1% de la population âgée éligible), mais ils restent très insuffisants par rapport à ceux atteints dans la population adulte plus jeune (7-8%). Pour corriger ce décalage, il faut évoluer et innover dans plusieurs directions : méthodologie (design, critères de jugement, etc.), questions (désescalade, impact de la collaboration entre gériatres et oncologues sur le pronostic du cancer mais pas uniquement !), recherche translationnelle ou en sciences humaines et sociales, etc. Les collaborations (inter-spécialités, partage de données minimales, nationales et internationales) sont indispensables.

Structuré autour d’un bureau de 10 personnes (oncologues, gériatres et biostatisticiens), DIALOG a donc défini 5 groupes de travail prioritaires :

  1. Définition d’un set minimal de données descriptives de l’état de vieillissement pouvant être partagé dans tout programme de recherche s’adressant à une population âgée : il s’agit du Geriatric COre DatasEt ou G-CODE développé avec une méthode Delphi/RAND et de consensus.
  2. Rôle et modalités de l’intervention gériatrique en oncologie, avec son impact sur le pronostic du cancer, comme dans l’essai PREPARE.
  3. Réflexion sur la méthodologie des essais cliniques et leurs critères de jugement, s’adaptant à la population âgée où qualité de vie et indépendance, sans être exclusifs, sont des objectifs prioritaires.
  4. Stratification des patients selon la fragilité.
  5. Bases de données et données de vie réelle.[BE2] 

DIALOG peut être saisi pour expertiser tout projet d’étude couvrant la population âgée atteinte d’un cancer. Sans être exclusif, les essais par organe sont analysés par le groupe GERICO, en lien avec le groupe coopérateur correspondant, alors que les essais transversaux le sont par le Conseil Scientifique de la SoFOG. DIALOG donne également accès aux plateformes d’expertise (Unicancer, PACAN, Qualité de Vie) pour aider au montage et à la recherche de financement.

Restant à votre disposition, nous espérons donc que ce site web pourra faciliter la concrétisation de vos projets en faisant évoluer notre responsabilité à tous pour mieux prendre en charge cette population âgée au travers d’une recherche de qualité.

Dr Etienne BRAIN

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services.X